Saint-Roch, la police et la mort d’un homme

Depuis quelques jours, la ville de Québec est en ébullition suite à la mort d’un cycliste renversé par une voiture de police dans le quartier Saint-Roch. Cet événement d’une grande tristesse fait ressortir un aspect des médias sociaux que je n’aime pas: la tendance à poser des jugements rapides sur des situations qui méritent éclaircissement et réflexion.

Lorsque de telles situations se produisent, les médias sociaux partent en vrille. « j’pense que c’est assez évident, il s’est fait écrasé pas une mais deux fois!!!! », « j’espère qu’ils vont être congédiés » et autres jugements à l’emporte pièce volent dans tous les sens. Si on ne peut blâmer les gens d’être tristes et choqués, il faudrait quand même être prudent dans les affirmations de ce genre dans les heures qui suivent les événements.

J’espère que l’enquête faite par la Sûreté du Québec sera approfondie, transparente et crédible pour que la lumière soit faite sur les événements. Si c’est le cas, on pourra à ce moment poser un jugement sur ce qui s’est produit. Si les policiers ont mal agi et qu’on peut le démontrer, il faudra qu’ils en subissent les conséquences. Si la mort est accidentelle mais que les agissements des policiers ont nuit au déroulement des soins à prodiguer ou à l’enquête, il faudra aussi que ces agents soient blâmés au niveau professionnel et que les façons de faire soient changées. S’il s’agit d’un accident explicable, il faudra que le tout soit rendu public et qu’une réflexion soit entamée.

J’ai un gros malaise en voyant des gens tenir des pancartes disant « La police vole des vies » en réponse à cet événement. Parce que mon impression générale est plutôt inverse; au jour le jour, la police québécoise sauve des vies et fait respecter la loi. Peut-être que dans ce cas-ci, deux policiers ont causé la mort d’une personne, seul le temps nous permettra d’en juger. Cependant, cette situation n’est pas représentative, il me semble, de l’ensemble du travail des policiers.

J’aurais préféré que la vigile ait un message plus posé, en trois points:

1) La mort d’une personne dans la rue, sous les roues d’une voiture de police est une chose triste qui ne devrait jamais se produire. Compatissons avec tous ceux qui sont touchés par ce décès.

2) Il faut qu’une enquête rigoureuse, indépendante et transparente ait lieu pour expliquer les circonstances de ce décès.

3) Il faut que les policiers reçoivent un traitement conséquent aux conclusions de cette enquête.

Pour moi, une partie de ce qui se produit actuellement autour de cette affaire ressemble à un lynchage. Soyons collectivement plus posés. Laissons la chance à nos institutions de faire leur travail et partageons la tristesse avec ceux qui la vivent. Soyons aussi exigeants envers les personnes chargées de faire la lumière sur cette affaire. Si elles ne livrent pas la marchandise, nous pourrons demander des comptes à tête reposée. Dans tous les cas, souhaitons-nous la paix. Personne ne sortira gagnant en créant plus d’antagonisme entre la police et les citoyens à partir de cet événement.

Publicités

Commentez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s