Respecter le drapeau

Le drapeau du Québec flottant à l’Assemblée Nationale. Image: Antoine Letarte, CC BY 3.0 (source)

(Ce billet à été mis à jour après sa publication, voir note dans le texte)

Dans mes étés de jeunesse, mes parents m’ont envoyé dans un camp de vacances dans le Vermont, aux États-Unis. Chaque matin et chaque soir, tous les enfants du camp se réunissaient autour du mât pour hisser et descendre le drapeau américain. Lorsqu’il ne flottait pas, il devait être plié d’une manière particulière. Comme enfant canadien, on me proposait de ne pas toucher au drapeau.

En gros, il existe une culture du respect pour le drapeau chez les Américains qui n’existe pas au Québec et je le déplore. Le fleurdelisé et l’unifolié sont des symboles importants représentant les nations auxquelles nous appartenons (peut importe nos vues sur les questions nationales). Si on choisit de les faire battre le vent chez soi, il faut s’assurer de le faire dans le respect du symbole. En particulier, cela signifie de ne jamais laisser flotter un drapeau usé, décoloré ou sale.

Qu’un individu présente un drapeau brisé est une chose. Qu’une institution publique laisse des drapeaux brisés flotter devant chez elle est à mon avis totalement intolérable. Tous les bâtiments gouvernementaux portent un drapeau et celui-ci devrait toujours être impeccable.

Dernièrement, je passais près de la promenade Samuel-de-Champlain au bord du fleuve et j’ai vu, à l’intersection de la côte de Sillery et du boulevard Champlain, que les trois drapeaux canadien, québécois et municipal étaient très usés. Deux d’entre eux étaient même si effilochés qu’une partie du drapeau manquait. Deux fleurs de lys au drapeau du Québec avaient disparu. Dans un endroit qui est une porte de la ville de Québec, un symbole de la fête du 400e anniversaire sa fondation, un lieu hautement fréquenté par les touristes et les citoyens de la ville, cela me paraît tout simplement gênant [note 1].

Je ne suis pas en train de dire que nous devons faire comme les Américains et retirer chaque jour le drapeau de son mât. Cependant, j’enjoins chaque personne qui possède un drapeau national ou qui est responsable d’une institution où on en retrouve un de s’assurer que ce drapeau soit en bon état et remplacé promptement en cas de bris.

Non seulement un drapeau usé est laid, c’est un signe de non-respect de ce qu’il représente de le laisser flotter lorsqu’il est brisé. Citoyens, aimez votre drapeau!


[Note 1] Suite à la publication de ce billet, j’ai reçu par M. Paul Shoiry, conseiller municipal du district Saint-Louis—Sillery, la confirmation que les drapeaux de la promenade Samuel-de-Champlain avaient été changés. Je le remercie pour son écoute et pour son action. Je souligne par la même occasion que mes quelques interactions avec les politiciens de la ville de Québec, tous partis confondus, ont toujours été très courtoises et positives et ont mené à des actions concrètes. Ainsi, n’hésitez pas à contacter votre conseiller pour lui faire part des choses qui vous tiennent à cœur, il sera fort probablement à l’écoute.

Publicités

3 réflexions sur “Respecter le drapeau

  1. Je pense qu’il y a plusieurs dizaines d’années (50 ans?), les jeunes chantaient au drapeau le matin dans leur cours d’école ici même au Québec. Tu pourrais te penchez sur la question. La pratique s’est arrêtée peut-être en même temps que la laïcisation de l’institution.

    1. Je pense que chanter l’hymne national devant le drapeau tous les jours est un peu extrême. L’essentiel de mon message, c’est qu’un symbole national comme un drapeau ou un parlement, ça se respecte et ça s’entretient. Si on ne le fait pas, on démontre, à mon avis, une forme de non-respect des institutions. Cependant, peut-être que ce non-respect que j’observe parfois est lié non-pas à la laïcisation de certains domaines d’activité de la société mais bien au désintérêt de la chose politique qui semble toucher une partie de la population.
      Dans tous les cas, il serait effectivement intéressant de se pencher plus avant sur cette question de la perte d’attachement aux symboles.

Commentez

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s